[Concours] Vous avez été bien sages…

Chères lectrices et chers quelques lecteurs,

Vous avez été bien sages cette année, vous avez liké, commenté, participé, donné vos avis. Je suis ravie : j’ai les meilleurs lecteurs du monde (ouais bon, je vous lance un peu de fleurs mais ne vous habituez pas trop !).

Vous avez bien mérité ce joli concours, pour lequel, une fois n’est pas coutume, j’ai mis de côté les produits de beauté, et me suis associée à une créatrice de bijoux, pour vous offrir ce bracelet du Népal : épuré et raffiné, il représente à merveille la gamme de bijoux ethniques de la créatrice Bijoux Chérie.

Je vous invite à découvrir son univers coloré, traditionnel, et  les bijoux ethniques et indiens

BIJOUXCHERIEbijoux-nepal

Vous voulez remporter ce bijou d’une valeur de 35 euros ? Alors c’est parti.

  1. Abonnez-vous à la page facebook Gloss à Moelle, et à la page facebook de Bijoux Chérie. (Vous pouvez également suivre Gloss à Moelle ou Bijoux Chérie sur Twitter).
  2. Partagez ce concours sur un réseau social ou plusieurs (une chance supplémentaire par partage).
  3. Laissez un commentaire, car c’est toujours sympa de lire ses lectrices et de pouvoir leur répondre : Copiez-collez les liens de vos partages en commentaire.

Le tirage au sort par le Dieu Random aura lieu le mercredi 22 janvier dans la soirée ! Bonne chance !

Bises Moelleuses, Fanny.

Publicités

Kadalys : Ma madeleine Proustienne

Kadalys

J’ai découvert la marque Kadalys aux Victoires de la Beauté avec l’huile précieuse sublime à la banane verte, et ç’a été un coup de foudre. La marque créée la Musatherapy avec toute une gamme de soins aux actifs de bananier.

Le coup de coeur chez moi, il arrive généralement après plusieurs utilisations d’un produit : comme une histoire d’amour, c’est un engagement sur la durée qui me fait craquer. Avec Kadalys, ç’a été différent. De suite, j’ai été prise d’une vague de douce nostalgie pour la marque, dont tout me rappelle « le pays » : j’ai grandi dans les Antilles (et oui, avec ma peau blanche on dirait pas !) et je retrouve l’odeur fraîche de la banane, la texture d’huile sèche toute douce, et des envies de plage… C’est le soin « soleil », le concentré anti-déprime.

KADALYS

L’huile précieuse sublime : Créée pour toutes les femmes. Que tu sois black, blanche comme un c** ou entre les deux, que tu sois grasse ou maigrelette, que tu aies des vergetures ou une peau de bébé, une peau pleine de pustules ou une peau bien nette, « pa ni piès pwoblèm adan sa ».

Avec son flacon-pompe pratique, elle dépose une petite dose de produit qui s’étale parfaitement sur le visage, le corps, les cheveux (si si, on peut en mettre sur les cheveux !). Elle sèche et pénètre vite, donc tu peux enfiler ton slim enduit directement après, tu n’auras pas l’air de porter un sac Albal. Les micro-paillettes sont au final très peu visibles sur le corps, elles sont là pour capter la lumière mais ce n’est pas pour autant que vous aurez l’air d’une boule à facettes.

Pour faire vite et bien : elle nourrit, protège, hydrate, sublime. Je sens que je vais en faire une consommation excessive cet été, au soleil. Mais pour l’instant, elle me sert de soin hivernal cocooning :

Mon combo idéal : Une nuisette + Huile précieuse sublime appliquée partout + Méga Dodo.

Au réveil, je suis toute douce, toute hydratée, et si j’en ai appliqué toute une nuit sur mes cheveux, l’huile m’a servi de soin avant-shampoing (je vais pouvoir me les laver sans les emmêler).

L’huile précieuse existe aussi en version nutritive, et sans paillettes : également testée, mais c’est les paillettes que je préfère ! Et puis chez Kadalys, ils ont sorti un baume à lèvres (« Bon baisers de Fort de France », hahaha) à l’odeur bonbon-banane (je vous jure, on en boufferait).

 

Kadalys, la marque :

SHIRLEYBILLOT

Shirley Billot, initiée à la phytothérapie créole, s’est inspiré des vertus de la banane. En 2012 elle créée Kadalys, la première marque de cosmétologie naturelle aux actifs de bananier. (J’ai eu l’occasion de parler avec elle et c’est une vraie passionnée !)

Carte des produits :

Like this on Facebook

Les Ateliers de la Beauté : J’y étais !

Quand une soirée du tonnerre se déroule à Paris, même par un temps à pleurer, je prends mon mal en patience et je me tape les deux heures de train et le métro parisien stressant, le tout avec le sourire. Non parce que sans blague, on rate pas les Ateliers de la Beauté.

ateliers

Après des heures épiques à accumuler le retard dans les transports, j’ai finalement réussi à retrouver la blogueuse immense qui m’attendait sur un quai de métro. Après s’être demandé si le magnifique restau « La Rotonde » se trouvait plutôt sur la gauche ou plutôt sur la droite, nous avons enfin pu accéder à la soirée. Dépôt des manteaux, et hop, j’ai été badgée « Fanny de Glossamoelle » sur la poitrine.

Comment c’était dedans ?

C’était beau ! Dominance de couleur blanche, nappes noires, petits arbustes décorés de strass, ça scintillait de partout ! Un DJ souriant mettait l’ambiance (pompélup’), des cocktails étaient servis (du champagne aussi !), et les représentants des marques présentes étaient disponibles pour les relous comme moi qui leur posaient mille questions à la seconde sur les produits.

Les marques et les produits :

Toutes les marques ont présenté leurs produits primés aux Victoires de la Beauté : J’ai donc pu tous les tester, ainsi que d’autres produits de chaque gamme. Autant vous dire que j’en ai profité :

D’abord, un gentil maquilleur de Sante Naturkosmetik et Logona m’a peinturluré les lèvres avec un rouge 100% bio, moi qui avait une grande appréhension du make-up bio, j’avoue avoir presque changé d’avis avec leurs produits. Ils m’ont d’ailleurs offert le magnifique crayon kajal pétrole, que je vous ai présenté récemment.

Sante Naturkosmetic et Logona

L’adorable créatrice de la marque Kadalys était également présente, pour tout expliquer sur la Musatherapy, ou ce que j’appelle la banana-beauty : soins gourmands à base de banane. Je suis repartie avec l’huile nourrissante pailletée d’or pour le corps et les cheveux. Non grasse, elle s’applique facilement et sent délicieusement bon.

Kadalys

Lavera présentait une grande gamme de cosmétiques : maquillage (j’utilise leur rouge à lèvres beige nude depuis longtemps !), gamme de produits pour les cheveux (wah ! la gamme réparatrice à la rose !), et un beurre corporel gourmand et crémeux, à tomber…

lavera

J’ai découvert la marque Le couvent des Minimes : des crèmes toutes douces, des laits veloutés et des eaux de cologne modernes : et en prime, nous avions la chance de pouvoir être massées et chouchoutées par leurs soins.

Le couvent des Minimes

J’ai également découvert la marque Saint Gervais Mont-Blanc, qui crée des soins à l’eau thermale. Leur eau micellaire démaquillante est mon alliée depuis !

Saint Gervais Mt Blanc

Babyliss a présenté son incontournable Curl Secret, Ialugen R3 ses compléments alimentaires effet coup-de-jeune, et Kelo-Cote un super gel qui atténue les cicatrices ainsi qu’un soin anti-vergetures.

Parle-moi encore des produits !

Hum, disons que ce que j’ai trouvé superbe avec les Ateliers de la Beauté, c’est que les produits présentés sont abordables en terme de prix, et comparables aux produits de soins qu’on achète habituellement. Sachant qu’ils sont plébiscités par un jury de beauty-addicts, c’est vraiment intéressant !

T’as préféré quoi ?

Si je devais choisir, j’aurais bien du mal. J’ai adoré la marque Sante Naturkosmetik, j’en redemande !

Y’avait qui ?

Du beau monde : Manuela alias Poulette, notre hôte, chaussée de paillettes – Glamazone, belle gosse – Tribulons, trop mignonne – Hélène « Testons.com », tout sourire.

Checkyourbeauty – Noé – Marine « Tête de Thon » et moi-même avons posé comme des tassepé devant l’affiche des Victoires, même que voilà, on s’en est allées ensemble, telles des âmes en peine dans les couloirs du tromé… des adieux déchirants.

ateliers beauté

Un reporter sympa a interviewé les personnes présentes, j’espère être coupée au montage (parce que je me souviens que le champagne était délicieux). Et puis bon, je suis repartie les bras chargés de produits beaux et bios : mon noël à moi.

ateliers de la beauté

(Photos officielles, sauf les deux dernières, faut pas déconner)

Like this on Facebook

La Magie de Noël (Ma non-Wishlist)

noel

En cette période de Noël, j’avais prévu de vous faire une sélection d’idées cadeaux à petits prix, parce que je sais ce que c’est de vouloir offrir et de ne pas en avoir les moyens. Aujourd’hui, tout coûte un bras, et on veut toujours mettre plus, surenchérir, pour que tout le monde se sente comblé et sûr de notre « amour ».

J’ai pas mal réfléchi, et puis j’ai aussi reçu pas mal de réflexions négatives qui m’ont aidé à cogiter. Quand quelqu’un qui m’aimait bien commence à me déprécier parce que je tiens un blog sur les produits de beauté, quand cette personne commence à vanner pour en devenir carrément pas cool, quand j’ai l’impression de casser les couilles à tout le monde en parlant de crème (même si je fais peu de pub sur mes pages « perso »), quand je me sens gênée de bloguer; j’ai bien envie de remettre les pendules sur les I.

Alors non, vous n’aurez pas de sacro-sainte Wishlist de Noël, vous n’aurez aucune sélection de tendances à petit prix (ni à gros d’ailleurs). Je tiens à respecter les gens qui ont soupé de mes publications. C’est vrai que leurs publications sont vraiment intéressantes, elles (du second degré s’est glissé dans mon article, saurez-vous le retrouver ?). Certaines personnes pensant me soutenir m’ont dit « laisse tomber, c’est de la jalousie ». C’est bien attentionné, mais je ne pense pas que ces personnes soient jalouses, je pense juste que je les gonfle, et ça, je n’y peux rien : je n’ai donc pas de mauvaise attitude à corriger.

Plus que ça, ce qui me chagrine, c’est d’amalgamer « blog beauté » et « stupid girl », à croire qu’en trois mois j’ai changé, mon cerveau a été lavé, et je me suis retrouvée dans la peau d’une blonde (no offense pour les blondes). Bloguer, c’est déjà pour moi occuper un peu ma solitude, puisque l’amitié est parfois fragile, et que mes vingt-sept ans, seule en campagne Picarde sont très longs…

Mais finalement, faire des sélections m’ennuie : parce que moi non plus, je pourrais pas me les payer, ces produits, de toutes façons. J’ai un boulot à la con comme vous, je galère comme vous, j’ai animé des fêtes à Neuneu en chantant les tubes de l’été 98 pour gagner ma croûte, j’ai lavé des cadavres (comme vous ?).

Noël, c’est l’enfance, la joie de déchirer des papiers cadeaux immondes « Joué Club », le chapon rôti par Mémé, l’oncle bourré qui chante Tino Rossi dans un coin, le cousin qui pleure parce qu’il voulait les Lego Batman. C’est l’extase devant les magasins pendant des heures (oh, déjà petit consumériste !). Lorsque vous étiez petit, vous créiez également vos Wishlist au Papa Noël, et je parie qu’elles étaient longues, et longues.

C’est vrai, ça me tue moi aussi de voir des adolescentes se voir offrir des tablettes ou des ordinateurs, quand moi j’avais seulement un ou deux vernis à ongles à Noël. C’est vrai, parfois on oscille entre le monde du consumérisme et le souvenir respectueux de la famille qui s’est sacrifiée pour vous offrir deux beaux vernis à ongles violets à Noël.

Voilà voilà, voilà comment sera Noël sur la blogosphère pour moi : pas d’étalage d’envies, juste le plaisir de vous dire que j’ai créé quelques affinités avec certaines d’entre vous, que j’en suis ravie ! Certaines personnes m’ont soutenu, d’autres ont carrément abandonné le navire de mes contacts, d’autres encore se foutent de moi chaque jour.

Mais attendez… c’était déjà le cas lorsque je chantais, non ? Bon, alors tout est réglé : cette mauvaise humeur ambiante ne vient pas du blog, on est sauvés.

Bonnes fêtes de fin d’année !

Like this on Facebook